|
|
|
Le tourisme en grande pompe au Jammu-et-Cachemire

Le tourisme en grande pompe au Jammu-et-Cachemire

Le Jammu-et-Cachemire, qui revient peu à peu à la normale, a figuré en bonne place sur la liste des touristes cette année, même pendant les périodes difficiles.
Le tourisme revient fort au Cachemire

Le Jammu-et-Cachemire, qui revient progressivement à la normale, a été l’une des principales destinations touristiques de l’année, même en période de sécheresse. Selon les données du ministère de l’intérieur, plus d’un lakh (100 000) touristes ont visité la vallée juste avant que la deuxième vague ne frappe l’Inde à la fin du mois d’avril

La fréquentation, selon le ministère, a été multipliée par trois par rapport à la saison précédente.

Entre novembre 2019 et mars 2020, seuls 36 728 touristes ont visité la vallée. Cependant, le nombre de visiteurs a considérablement augmenté entre novembre 2020 et avril 2021, avec 1 13 010 touristes.

Le gouvernement central et l’administration du territoire de l’Union ont fait des efforts pour promouvoir le tourisme dans la vallée.

Le ministère a déclaré que 80 % des acteurs du secteur ont déjà été vaccinés par l’administration du territoire de l’Union.

« Le secteur du tourisme a été identifié comme un secteur prioritaire car il génère de nombreux revenus. C’est pourquoi nous avons donné la priorité à la vaccination du secteur du tourisme », a déclaré un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur à NDTV.

Selon lui, la nouvelle « politique cinématographique » visant à attirer les tournages permettra d’exploiter le potentiel de la population locale. « Des concessions seront accordées aux producteurs de films pour qu’ils puissent tourner au JK », a-t-il ajouté.

« Tout en promouvant la beauté des paysages du territoire de l’Union, la politique prévoit de fournir une plate-forme aux talents locaux pour qu’ils puissent faire leurs preuves au niveau national », a déclaré un responsable du département du tourisme.

Il a ajouté que la nouvelle politique profitera aux artistes locaux, notamment aux danseurs, aux créateurs de mode, aux acteurs, aux chorégraphes, aux cinéastes, aux preneurs de son, aux décorateurs, etc.

De nombreux événements ont été organisés au Jammu-et-Cachemire pour tenter de donner un élan à l’économie ralentie. « Après la séparation de l’État en 2019, la fréquentation a considérablement augmenté, mais depuis la fin de l’année dernière, il n’y a plus de retour en arrière », a déclaré un haut fonctionnaire du ministère du Tourisme.

« Qu’il s’agisse des célébrations du printemps à Badamwari ou des festivals de tulipes, chaque mois, le nombre de touristes visitant le J&K a augmenté de façon constante », a-t-il déclaré à NDTV.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Sur une échelle allant de 0-10, à combien recommanderiez-vous Reliefnews.be à un ami ou un collègue ?

Pouvez-vous expliquer la raison de votre score ?