|
|
Afghanistan, des images désespérantes

Afghanistan, des images désespérantes

Le moment de Kaboul : Des Afghans désespérés tombant en plein vol d'un avion américain - des images qui hanteront l'Amérique pendant des décennies.
Les images désespérantes de Kaboul

Le moment décisif du retrait américain d’Afghanistan sera les scènes des centaines d’Afghans désespérés, poursuivant les avions militaires américains sur les pistes de l’aéroport de Kaboul, certains s’accrochant désespérément et dangereusement aux ailes des avions…

Le moment décisif du retrait américain d’Afghanistan sera les scènes des centaines d’Afghans désespérés, poursuivant les avions militaires américains sur les pistes de l’aéroport de Kaboul, avec des personnes s’accrochant désespérément et dangereusement aux ailes des avions. Ce moment a surpassé les scènes créées par le retrait chaotique de l’Amérique de Saigon en 1975. 

La référence, à partir de maintenant, sera très probablement Kaboul, et non Saigon. Des vidéos, largement diffusées sur les plateformes de médias sociaux, ont montré lundi que quelques Afghans, qui s’étaient accrochés aux bords et au réservoir de carburant de l’avion pour quitter le pays, tombaient en plein vol – une inversion cruelle des scènes du 11 septembre lorsque de nombreux Américains ont sauté des tours jumelles en feu du World Trade Center. 

« Aéroport de Kaboul : Saigon sur des stéroïdes… cela hantera l’administration américaine pendant des décennies (beaucoup de ces jeunes suspendus à l’avion sont morts) », a tweeté Saad Mohseni, directeur du groupe MOBY, qui possède le plus grand réseau d’information d’Afghanistan, TOLO News. 

Lundi, des milliers d’Afghans se sont précipités à l’aéroport international Hamid Karzai de Kaboul pour tenter désespérément de fuir le pays, au lendemain de la prise de contrôle de Kaboul par les talibans, créant un chaos total que les soldats américains, stationnés sur place pour évacuer leurs ressortissants, peinent à maîtriser.

De multiples rapports font état de tirs à l’aéroport par les troupes américaines qui tentaient de disperser la foule près des avions, qui étaient là pour évacuer uniquement des Américains. Au moins cinq personnes auraient été tuées. Des vidéos, circulant sur les plateformes de médias sociaux, montraient leurs corps gisant dans l’aéroport, sans surveillance. 

Les États-Unis avaient déployé plus de 6 000 soldats, dont 1 000 parachutistes envoyés lundi, pour achever ce que le secrétaire d’État américain Blinken a qualifié de « retrait ordonné ». 

Les talibans ont envahi Kaboul dimanche, une heure après la fuite du président Ashraf Ghani et de ses deux collaborateurs, mettant fin de manière ignominieuse au gouvernement de Kaboul, soutenu par les États-Unis depuis 20 ans. Les forces de sécurité afghanes se sont effondrées ou ont fui face à l’offensive des insurgés qui a balayé le pays en un peu plus d’une semaine. 

La plupart des gens ont passé la journée de lundi à se cacher chez eux, les talibans ayant déployé des combattants aux principaux carrefours. Des combattants talibans ont été vus en train de fouiller les véhicules sur l’une des places principales de la ville à la recherche de soldats du gouvernement, de sympathisants et, peut-être, de femmes non voilées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Sur une échelle allant de 0-10, à combien recommanderiez-vous Reliefnews.be à un ami ou un collègue ?

Pouvez-vous expliquer la raison de votre score ?